Atelier Lift 14

by nicolasnova

Lors de la conférence Lift 2014, l’entrepreneur zurichois Hannes Gassert a organisé un atelier concernant le futur des Alpes. Avant de laisser les participants élaborer leurs scénarios pour demain, Gassert a commencé par dresser un ensemble de constats. Comme ceux-ci sont proches des intérêts évoqués ici, passons-les en revue.

Le point de départ de Gassert est simple : c’est l’idée que “authentic Alps are a product of technology and culture“. Un propos illustré par tout un instrumentarium local : échelles pour franchir ravins et crevasses, trains, remontées mécaniques, équipement d’alpinisme, canons à neige, dameuse (ratrac), hélicoptères, trayeuse à vaches, panneaux solaires, etc.

Une autre manière d’interroger le futur alpin, selon lui, consiste à prendre en compte différents changements à l’oeuvre aujourd’hui. Avec en premier lieu, le changement climatique comme facteur fondamental, qui se traduit par une diminution de la quantité de neige, des catastrophes naturelles (glissements de terrain, inondations), fonte des glaciers, etc.

Screen Shot 2016-05-28 at 19.11.00.png

Un autre paramètre à prendre en compte provient de l’exode des populations, qui quittent progressivement les régions d’altitude pour rejoindre les villes des vallées et des plaines. Avec pour conséquence, l’abandon de certains hameaux, d’infrastructures (transports notamment), ou la réutilisation de ces lieux pour placer des populations moins bienvenues ailleurs (comme dans le cas des migrants).

mapchangeinpopulation

En tenant compte de ces deux changements, et comme il s’agit d’une conférence au sujet des technologies, l’atelier a consisté un interroger les futurs possibles de l’espace alpin en abordant les types d’objets techniques qui pourraient y jouer un rôle croissant : drones, robots, objets connectés employés dans l’agriculture, data centres placés dans des bunkers, etc.

Advertisements