Energie 2050

by nicolasnova


13 avril 2017, Genève (Suisse). Un tout-ménage reçu ce jour dans ma boite à lettres, alors que celle-ci indique avec un autocollant que nous ne souhaitons pas recevoir de publicité. Le prospectus, visiblement rédigé par des personnes très énervées que l’on puisse vouloir être plus respectueux de l’environnement, met en avant différents arguments fallacieux pour influencer la votation venir sur la loi du 30 septembre 2016 sur l’énergie (LEne).

En particulier, un photo-montage du Cervin le montre transformé en un champ d’éoliennes à l’horizon 2050. Comme on peut le lire dans le document, il s’agit de “ne pas détruire le paysage”, et surtout de ne pas voir sa vie “entravée par un nombre croissant d’interdictions et d’obligations”. L’imagerie de l’infrastructure est employée comme repoussoir; et ce, dans une station alpine (Zermatt) dont l’essentiel de l’activité repose essentiellement sur de multiples dispositifs techniques que sont les trains, funiculaires, remontées mécaniques, poteaux électriques et de télécommunication. Mais le parti qui distribue ce type de document n’est pas à un paradoxe près.

Advertisements