Wasser unser, Sechs Entwürfe für die Zukunft

by nicolasnova


14 juillet 2017, Berne (Suisse). Escapade du matin dans la capitale helvète pour aller visiter l’exposition sur l’eau au Musée Alpin Suisse. L’Austellung du moment concerne la question très actuelle de l’eau dans le monde, avec un axe plus local sur l’évolution autant géologique qu’anthropologique de la Suisse qui est confrontée au réchauffement climatique.

Une dimension intéressante de l’exposition, hormis le fait de combiner différents types de ressources documentaires, provient de la dimension prospective des sous-thèmes abordés. Pour chacun, la géologie, le tourisme, la sécurité, les objets techniques de la montagne, des citations et des scénarios possibles sont proposés pour matérialiser l’horizon 2050. Parmi les plus marquants que j’ai capturés :

“La glace a fondu. Les imposants glaciers d’autrefois ont reculé sur les sommets et il ne reste plus à présent que quelques tâches sombres. Les petits glaciers ont disparu. Le permafrost qui permet de maintenir la cohésion des sols fond peu à peu, provoquant leur instabilité. Il est désormais dangereux de s’aventurer en montagne. En se retirant, les glaciers ont laissé derrière eux des cuvettes qui ont donné naissance à des lacs. Ces derniers sont aussitôt exploités pour la production d’électricité, l’irrigation et accueillent parfois même des baigneurs.”
“Il ne reste plus qu’une seule station de ski en Suisse : le ‘Pays de neige’, de 3000 à 4000m d’altitude, s’habille encore d’un manteau de neige naturelle. Au-dessous de cette altitude, la pluie se met à tomber en hiver et la limite des chutes de neige ne cesse de monter. La plupart d’entre nous ne savent déjà plus à quoi ressemble la neige. Les efforts mis en place pour pallier le manque de neige et attirer davantage de touristes sont abandonnés. Les stations de ski sont fermées, les canons, et les lances à neige ont été mis au rebut, ou sont désormais exposée au musée de l’hiver en Suisse.”

Advertisements